Recommandations: Lave-linge Imprimer cette page PDF

GUIDE PRATIQUE: LE LAVAGE

Remplacer ou faire réparer?

C’est la question qui se pose chaque fois qu’un appareil est défectueux. Il existe deux études, l’une réalisée par S.A.F.E. (Schweizerische Agentur für Energieeffizienz) et l’autre par ESU-services (un bureau d’études spécialisé dans les écobilans), qui fournissent des réponses très claires. Ainsi, lesdites études établissent clairement que les frais de réparation pour un lave-linge de 3-4 ans ne doivent pas dépasser 50% du prix d’un appareil neuf. Pour un appareil de 5-6 ans, ce taux ne doit pas dépasser 30% et pour l’appareil qui a entre 7 et 8 ans ce taux ne doit pas dépasser 20% du prix d’achat d’un appareil neuf. Compte tenu de ses composantes de grande qualité, un lave-linge défectueux qui n’a pas 15 ans devrait faire l’objet d’une réparation.

Il est probable que la réparation est à rejeter pour des motifs économiques, néanmoins, du point de vue écologique, c’est une option tout à fait judicieuse. Sous condition toujours d’opter pour le remplacement par un nouvel appareil de la classe A+++/A.

Quelques conseils avant d’acheter

• Optez pour les appareils des classes A+++/A: - meilleure efficacité énergétique: A+++ - meilleure efficacité d’essorage: A

• Les machines “XXL”, à capacité importante, sont déconseillées dans la plupart des cas, car la quantité de linge par lavage est moins grande de nos jours. Ce sont surtout les lave-linge à grande capacité (> 7 kg) qui ne sont presque jamais remplis au maximum. S’il est vrai que le système de dosage intelligent aide à économiser l’eau et l’électricité, il est tout aussi vrai que la pratique a démontré qu’une machine remplie à moitié consomme néanmoins bien plus d’énergie que la moitié. Deux lavages avec une machine chargée à moitié consomment donc plus d’énergie qu’un seul lavage avec une machine bien remplie de linge.

• L’efficacité d’essorage joue un rôle très important si le linge sera séché dans le sèche-linge, car une faible humidité résiduelle fait baisser la consommation d’énergie du sèche-linge qui est très énergivore. Cette caractéristique est d’autant plus importante si l’on sait que le sèche-linge consomme 2 à 3 fois plus d’énergie pour sécher le linge que le lave-linge n’a consommé pour laver la même quantité de linge. Si le linge est essoré dans une machine de la classe d’efficacité d’essorage A au lieu de G, les coûts d’énergie et d’utilisation du sèche-linge sont réduits de la moitié.

• Veillez à ce que la machine ait une faible consommation d’eau et/ou optez pour un modèle avec raccordement additionnel à l’eau de pluie.

• Raccordement à l’eau chaude: les lave-linge consomment le plus d’énergie lors de la phase de réchauffement de l’eau. Une grande partie de cette énergie peut être économisée si la machine est alimentée au moyen d’une eau chaude qui provient d’une source d’énergie renouvelable. Il existe des modèles particuliers qui ont un dispositif de raccordement additionnel pour l’eau chaude. Il est conseillé de recourir à ce type de machine dans les cas où l’eau chaude est chauffée au moyen de l’énergie solaire, du bois, d’une pompe à chaleur ou encore à l’aide d’un chauffage central moderne. Si la machine est raccordée à l’eau chaude, le potentiel d’économie dans une maison unifamiliale est d’environ 157 €. Attention: afin de pouvoir raccorder le lave-linge à l’eau chaude, la machine doit disposer de 2 dispositifs de raccordement, l’un étant pour l’eau froide et l’autre pour l’eau chaude.

• Une autre solution: recourir à un appareil connecté en avant du lave-linge, qui permet de mélanger l’eau chaude à l’eau froide. Il ne fait pas de sens si l’eau est chauffée au moyen d’une chaudière électrique ou d’un chauffe-eau instantané (électrique). Cet appareil doit être compatible avec votre machine. Il coûte environ 200,-€ à 250,-€ et est disponible dans le commerce spécialisé.

• Mise au rebut: les machines usagées sont reprises par les commerces qui assurent la vente desdites machines; la reprise est gratuite et non liée à l’obligation d’achat d’une nouvelle machine.

• L’étiquette énergie est une information destinée au consommateur qui est dictée par la législation européenne. L’étiquette (dénommée aussi label d’efficacité énergétique européen) comprend des indications sur la consommation d’énergie des équipements. Au-delà, elle fournit des informations additionnelles sur la consommation d’eau, l’efficacité d’essorage, le bruit et la capacité nominale.

Toutes les machines dans les salles d’exposition et de vente doivent obligatoirement être munies de l’étiquette énergie.

Explications techniques

Depuis le 20 avril 2012, dans le cadre de la transposition de la deuxième phase de la directive sur l’écoconception, les lave-linge doivent obligatoirement être munis du nouveau label d’efficacité énergétique européen. Le design de la nouvelle étiquette a complètement changé. Les bases de calcul ont également été modifiées.

• Parmi les sept classes d’efficacité énergétique (D à A+++) existantes, l’étiquette indique clairement quelle est celle à laquelle l’appareil en question appartient. La classe A+++ indique une faible consommation d’énergie alors que la classe D correspond à une consommation très importante. Un appareil de la classe A+++ consomme facilement 32% moins d’énergie qu’un appareil de la classe A (A+ -13% et A++ -24%). L’ancienne étiquette énergie indiquait des classes allant de A à G et s’orientait selon l’énergie électrique consommée par lavage. Les valeurs indiquées sur la nouvelle étiquette sont basées sur un usage normal de 220 lavages standardisés par année.

• La consommation d’eau est également indiquée en litres par an. Et il est également fait référence à un usage de 220 lavages standardisés par année.

• Sur l’ancienne étiquette, la classe d’efficacité d’essorage était uniquement indiquée par rapport au nombre max. de tours. Or, d’autres facteurs comme p.ex. les caractéristiques du tambour, peuvent agir sur le séchage du linge. C’est pourquoi la nouvelle étiquette énergie mesure l’humidité résiduelle du linge à la fin de l’essorage. Plus l’humidité est faible, plus le gain en termes de temps de séchage à l’air frais ou en termes économie d’énergie au sèche-linge est important. Les meilleurs lave-linge sont ceux qui appartiennent à la classe d’efficacité d’essorage A.

• La capacité nominale indique combien de kg de linge par cycle peuvent être lavés dans la machine.

• L’émission du bruit aérien indique le bruit maximal de la machine en décibels. Plus la valeur est faible, plus la machine est silencieuse. La nouvelle étiquette fournit des valeurs distinctes pour l’essorage et pour le lavage. Economiser l’énergie par un usage approprié Un lave-linge Oekotopten de la classe d’efficacité énergétique A+++ consomme plus de 30% moins d’électricité qu’une machine neuve de la classe A.

L’efficacité d’essorage est tout aussi importante: si le linge est essoré dans une machine de la classe d’efficacité d’essorage A, le sèche-linge consommera par la suite environ 1/5ème d’énergie électrique en moins. Un lave-linge Topten utilisé dans une maison unifamiliale, qui a une capacité de 7 kg et qui est de la classe A+++/A (efficacité énergétique/efficacité d’essorage), économise par rapport à un lave-linge typique de la classe A/B plus de 223 € en termes de coûts d’électricité au cours d’une période d’utilisation de 15 ans.

Si le lave-linge est raccordé à l’eau chaude, le potentiel d’économie dans cette maison unifamiliale sera d’environ 157 €.

• Charger la quantité maximale autorisée de linge (indiquée en kg). Ne jamais surcharger la machine. Qu’est-ce qu’il faut comprendre par machine “remplie”? Personne ne fera l’exercice de peser le linge avant de mettre la machine en route. Il s’avère toutefois intéressant de le faire ne fût-ce qu’une fois, afin de se rendre compte de la quantité que cela représente. Selon le type de matière, le volume peut varier fortement; il est conseillé de remplir le tambour au maximum entre ⅔ et ¾ pour que la lessive puisse “nager” dans l’eau durant le lavage.

• Souvent, le programme de lavage à 90°C est choisi pour des raisons d’hygiène, or ce n’est pas la température importante qui augmente l’hygiène mais plutôt la qualité de l’eau, du produit de lessive et du tissu. Laver à 90°C consomme environ 40% d’énergie en plus que laver à 60°C. Il est dès lors indiqué de laver le linge aussi chaud que nécessaire et aussi froid que possible.

• Il existe des programmes spécialement adaptés au lavage de linge peu sale. Ces programmes économiques prolongent la durée du lavage par un temps de trempage plus important, ce qui permet de maintenir une température plus basse durant le cycle. L’économie d’énergie réalisée est d’environ 40%.

• Un linge peu sale n’a pas besoin de prélavage. Ceci économise environ 30% d’énergie. • Le programme pour linge délicat ménage votre linge mais pas votre porte-monnaie ni l’environnement, car il est presque 4 fois plus énergivore qu’un programme normal. La consommation d’eau est même 5 fois plus importante.

• Sélectionnez un nombre important de tours si le linge sera ensuite séché au sèche-linge. Ce geste est payant, car le sèche-linge utilisera de 2 à 3 fois plus d’énergie pour sécher le linge que le lave-linge pour laver la même quantité de linge. o Produit de lessive: mieux vaut doser trop peu que trop! Le plus souvent, ⅔ de la quantité indiquée sur l’emballage suffisent. Le même principe est à observer: autant que nécessaire – le moins possible. Ce geste ménage votre porte-monnaie et l’environnement.

• Traitez les tâches préalablement avec un savon au fiel et faites tremper les pièces très sales avant de les mettre au lave-linge avec le reste du linge à laver.

• N’utilisez pas de détergent complet. Les détergents spécialement adaptés aux couleurs et au linge délicat sont plus respectueux de l’environnement.

o L’étiquette énergie pour réfrigérateurs et congélateurs: stromeffizienz.de – étiquette énergie de l’UE – lave-linge

o Saubere Wäsche mit kaltem Wasser. – Eau froide-Linge propre: les temps des lavages énergivores à 90°C sont révolus! Aujourd’hui nous lavons à températures basses pour un résultat impeccable. Et une économie d’énergie non négligeable. HAUS-CLUB-MAGAZIN, Juli 2010.

o Ökologie zahlt sich doppelt aus. Beobachter Bauen & Wohnen, 1. April 2010. (L’écologie est payante).

o Waschen statt Heizen. Wie man bei Geschirrspülern und Waschmaschinen Geld spart. Laver au lieu de chauffer-Comment épargner de l’argent avec les lave-vaisselle et les lave-linge. Ces machines sont censées nous rendre la vie plus facile … et non pas consommer inutilement de l’énergie en chauffant de l’eau froide. K-Tipp 4/2005.

o www.energieetikette.ch: l’étiquette énergie pour le ménage, le luminaire et les voitures en Suisse.

o www.stromeffizienz.de : économie d’énergie: astuces et informations dans le cadre du label européen o www.ecotrel.lu: a.s.b.l. qui se charge de la collecte et du recyclage des équipements électroniques au Luxembourg

o www.sdk.lu: conseil, collecte et élimination respectueuse de l’environnement à disposition des citoyens et des entreprises au Luxembourg

Dernière modification: 01.02.2016